Reportage: Le quechua, bien plus qu’une marque Décathlon ! / Reportaje: el idioma quechua


mesdames et messieurs bonsoir alors si je vous dis que je suis à je suis sûr que vous pensez à décathlon mais non je ne vais pas faire un reportage sur le magasin de sports décathlon mais plutôt sur ce que veut vraiment dire que je suis oui parce qu’en fait le quechua à la base est la langue la plus parlée d’amérique latine il ya 18 millions de personnes qui la parlent au pérou et 810 millions à peu près qui la parlent dans toute l’amérique latine 810 millions et les quais je suis là c’est aussi un groupe de peuples qui parle justement cette langue là qui est le quechua mais le quai je suis a surtout une langue qui est très très très vieille question tzigane facile oui parce que le quechua en fait c’était la langue des incas du peuple d un cas de l’ empire inca qu’on appelle aussi le peuple du soleil c’était un empire du xvème xvième siècle et il est considéré comme lempire le plus vaste et le plus puissant de l’époque précolombienne quand je dis qu’il était grand cet empire était composé à peu près de 200 millions d’habitants c’est un peu le grand quand même et donc comme je disais leur langue officielle c’était le quechua mais c’était une main qui était seulement moral il n’y avait strictement aucun écrit en question mais qu’est ce qui s’est passé en 1526 les espagnols et les portugais pour le brésil sont venus coloniser l’amérique latine et les espagnols ont colonisé entre autres l’empiré inca et ils ont voulu faire de l’espagnol la langue officielle daniel braud est pour ça que maintenant on parle espagnol en amérique latine alors qu’ils parlent cette langue alors concrètement des gens qui parlent cette langue sont les gens qui vivent sur le territoire que posséder les incas à l’époque c’est à dire beaucoup de territoires ça correspond en grande partie à la cordillère des andes et ça comprend des parties de cinq pays équateur pérou bolivie chili et argentine intervient à deux millions de kilomètres carrés donc ça fait énormément de terrain et il faut savoir que je ne parle pas d’une langue quechua on parle d’une famille de langue parce que c’est tellement vaste des endroits où ils parlent quechua que cette langue varie énormément il ya le quechua d’ayacucho par exemple qui fait différent du quechua de cusco voilà et malheureusement le problème avec la langue quechua ça arrive souvent malheureusement que les dialectes élan qui ne sont pas officiels c’est que la langue se perd pourquoi parce que premièrement c’était une langue qui était orale du coup il a fallu faire des écrits et là on a toujours été transmise par l’oral par la communication du coup c’est plus compliqué de la garder et deuxièmement parce que au niveau de l’état au niveau des ministères y’a rien qui poussa à pour continuer à apprendre le quechua pas sur mon île pourtant sans cesse ne signale qu’il est important mais il est quand même possible de croiser des gens qui parce que je suis à même à moi parfois il ya des gens qui me parlent quichotte mais souvent on va pas se mentir c’est les personnes plus âgées bonjour basket solomon kane mais là où khechna une place très importante en corse et dans la musique [Applaudissements] [Musique] [Musique] et pour terminer ce reportage vous propose d’apprendre un petit choix tout ça pour dire que le quechua ne caractérise pas seulement les tentes de seconde ou trois secondes tout devient plus et mes chaussures de marche il faut savoir bien sûr que décathlon a nommé sa marque quechua pour cette raison pour l’idée de voyage et maintenant vous savez tout j’espère que cette vidéo vous a plu mais tu es un pouce en l’air si ça vous a plu mettez un poussin pas si ça ne vous a pas plu n’hésitez pas à commenter et normalement non je dis bien normalement parce que c’est vraiment la course au travail normalement on se revoit dans deux jours pour une vidéo à lima salut [Musique] [Applaudissements] la qualité mais selon m 10 k [Musique] tu connais tiens m et vous à

, , , , , , ,

Post navigation

3 thoughts on “Reportage: Le quechua, bien plus qu’une marque Décathlon ! / Reportaje: el idioma quechua

  1. Je trouve ça triste de perdre une langue.. On perd toute une culture et des années d'histoire.
    C'est le moment culcul: J'ai trouvé la chanson du jeune qu'on voit à la fondation (je crois) hyper touchante. Même si je ne comprends évidemment rien, c'est tout dans sa façon d'interpréter la chanson. Fin bref, you know me !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *